Radoar

Velturno, Haut-Adige, Italie

À l’instar de plusieurs de nos producteurs italiens, sur son domaine, Norbert Blasbichler cultive de façon commerciale notamment des pommes et des châtaignes. En fait, sur les 17 hectares que compte l'exploitation, 3 ha sont consacrés aux vignes. Nichée dans les Dolomites, dans la région du Haut-Adige, on peut retracer les origines de la ferme au début du 14e siècle. Norbert incarne la 15e génération de sa famille à travailler cette terre. Les premières vignes ont été plantées il y a de cela 200 ans, mais ce n’est qu’en 1999 que Norbert a embouteillé le millésime originel de Radoar. Deux ans auparavant, il avait pris les rênes du domaine et convertit tout en bio, aujourd’hui certifié par Bioland. Ses vins portent bien sûr une signature montagnarde, la plupart des vignes étant cultivées à une altitude variant entre 750 et 900 mètres. Les sols sont excessivement variés et on y trouve du quartz, du mica, du sable, du gravier limoneux… Selon Norbert c’est ce qui explique que ses vins soient dotés d’une aussi grande richesse minérale. Les cépages principaux sont le müller-thurgau en blanc, et le pinot noir en rouge. Sinon des vignes de kerner, de riesling, et de zweigelt (rotburger) y sont plantées. Côté vinification, les fermentations et l’élevage ont lieu dans un mélange de barils de bois et de cuves inox. Les niveaux de sulfites tournent autour de 40 mg/L pour les rouges et 60 mg/L pour les blancs. Production confidentielle de 1 500 à 2 000 bouteilles par an.

Le domaine de Radoar est en quelque sorte l’archétype d’une exploitation qui applique les principes de la biodiversité. On ne fait simplement qu’appliquer les mêmes principes ancestraux qui ont fonctionné pendant des centaines d’années. Pas de monoculture ici, Norbert cherche à créer un écosystème qui s’équilibre lui-même. Vignes, pommiers, châtaigniers, mais de nombreux autres arbres fruitiers, des arbres à noix, de la forêt, des grains, des vaches...

Les deux principales cuvées de Norbert sont Etza et Loach. Cette dernière est composée à 80 % de zweigelt et à 20 % de pinot noir. Le zweigelt, largement planté en Autriche, est rarement aperçu en Italie. En fait, Norbert possède la plus grosse parcelle italienne par erreur! Son père avait commandé des plants de portugieser à la pépinière. Après les avoir mis en terre, on lui a indiqué qu'on s'était trompé à la pépinière, et qu’il s’agissait de zweigelt. Trop tard. Les vignes sont maintenant âgées entre 20 et 45 ans et les vignes de pinot, plus jeunes, entre 4 et 10 ans. Sous l’appellation IGT Vigneti Delle Dolomiti, ce vin est doté d’une charmante rusticité, avec ses tanins texturés, et d’un fruité assez dense.

Etza est un des deux blancs du domaine élaboré avec du müller-thurgau, une autre variété qu’on retrouve davantage dans les pays de langue allemande. Ici les vignes sont âgées entre 15 et 50 ans. Pour ses blancs, Norbert aime bien faire deux vendanges à 7-10 jours d’intervalle. À son sens, cela permet d'obtenir un meilleur équilibre fraîcheur-maturité. Fermentation par levures indigènes, en barrique et en cuve inox. La haute altitude va à ravir au müller-thurgau, ce terroir semble lui conférer un côté électrique, rocailleux, et bien aromatique.

Produits offerts

"Etza" IGT Vigneti Delle Dolomiti

2016 Blanc

"Etza" IGT Vigneti Delle Dolomiti - MAGNUM

2018 Blanc

"Loach" IGT Vigneti Delle Dolomiti

2016 Rouge